Les fermiers de la Francilienne
Les fermiers
de la Francilienne
Bouton menu
Les fermiers de la Francilienne

Gonesse : les brebis du parc perdent leurs manteaux d’hiver sous les yeux des enfants

Le Parisien le 29 avril 2018

Des tondeurs professionnels, ont préparé les douze brebis du parc de la Patte d’Oie pour l’été lors d’une animation publique. Ces animaux entretiennent naturellement cet espace de 120 ha.
« Oh, ils sont trop mignons ! Mais il a une drôle de tête maintenant ! » Ce samedi après-midi à Gonesse, une trentaine de personnes dont de nombreux enfants ont assisté à une animation peu courante dans le Val-d’Oise : la tonte de moutons.

En effet, les douze brebis du parc de la Patte-d’Oie, ouvert depuis un peu moins d’un an, ont toutes été débarrassées de leur lourd manteau d’hiver par des tondeurs professionnels, sous les yeux attentifs des spectateurs. Une étape essentielle à l’approche de l’été pour ces animaux qui entretiennent naturellement, aidés par quelques chèvres, cet espace de 120 ha.

« Cela ne risque pas de les blesser ? », s’inquiète un papa venu avec sa femme et ses deux enfants de Garges-les-Gonesse. « Il faut faire attention que la peau soit bien tendue. Les deux tondeurs utilisent la méthode Bowen, venue de Nouvelle-Zélande, qui permet que la bête soit la plus à l’aise possible, la plus détendue et donc qu’il y ait le moins de risque de blessure », précise Julie Dubreuilh, cofondatrice de l’association Clinamen, travaillant pour le développement de l’agriculture urbaine et venue spécialement de La Courneuve (Seine-Saint-Denis) pour l’occasion.

Faire vivre ce lieu nouveau
Car au-delà de l’aspect pratique et saisonnier, il s’agissait bien là de partager avec le public. Celui-ci a aussi pu participer à des ateliers nourrissage et potager organisés par les Fermiers de la Francilienne, la ferme pédagogique et d’insertion en charge de la gestion des animaux pour la ville.

« Nous n’avions jamais vu ça à part à la télé. C’est vraiment intéressant et en plus ça fait une balade sympa en famille », explique un Gonessien accompagné de ses enfants. Pour la commune, il s’agit également de faire vivre ce lieu nouveau, fruit d’un combat de 22 ans pour transformer cette ancienne décharge en espace vert.

« Nous avons de plus en plus de monde qui le fréquente : on a fait un parcours sportif, installé des pancartes mais nous allons continuer à l’aménagement en rajoutant des bancs… Puis nous devrons travailler sur le stationnement. Mais tout ne peut pas se faire en un jour », souligne Jean-Michel Dubois, conseiller municipal en charge des espaces verts.

http://www.leparisien.fr/val-d-oise...